Pourquoi se spécialiser en oncologie? Témoignage

Devenir infirmière en oncologie vous convient-il ?

Toutes les infirmières devraient faire preuve de compassion, de précision et de résilience. Cela dit, l’oncologie est un sous-ensemble de soins infirmiers particulièrement difficile à cause de la nature de la maladie. En tant qu’infirmière en oncologie, vos journées peuvent inclure la surveillance de l’état physique d’un patient, la manipulation de médicaments et l’administration de chimiothérapie et d’autres traitements.

Alene Nitzky, infirmière en oncologie diplômée et auteur de l’ouvrage Navigating the C : A Nurse Charts The Course for Cancer Survivorship Care, souligne que le travail peut être très exigeant. « Assurez-vous que vous êtes vraiment motivé pour faire ce travail et que vous avez une véritable passion car il est extrêmement exigeant physiquement, mentalement et émotionnellement », dit-elle.

Comme l’oncologie peut être si épuisante sur le plan émotionnel, il est important de pratiquer de bons soins auto-administrés. Prendre du recul et se concentrer sur le repos et le rajeunissement vous aidera à reprendre le travail avec encore plus de sensibilité, d’empathie et de résilience émotionnelle. Les infirmières de toutes sortes doivent être capables de creuser profondément sur le plan émotionnel, physique et mental pour persévérer dans les périodes de travail difficiles.

Une petite erreur dans le dosage ou le timing des médicaments peut avoir des effets dévastateurs pour un patient en oncologie, c’est pourquoi il est important de faire attention aux détails. Les bonnes infirmières en oncologie remarqueront même de petits changements dans le dossier de leurs patients et constituent la première ligne de défense en cas de problème.

Plonger dans le monde des soins infirmiers en oncologie signifie également que vous devrez être à l’aise avec les questions de fin de vie, y compris le deuil et la perte. Les infirmières en oncologie doivent affiner l’aspect psychosocial de leur rôle en plus des aspects très techniques du suivi de leurs patients. Savoir quand écouter les patients et leur famille plutôt que de leur offrir des consolations ou des conseils est un défi majeur pour les infirmières en oncologie.

N’oubliez pas que l’oncologie pédiatrique s’accompagne du défi émotionnel supplémentaire que représente l’aide aux jeunes enfants et à leur famille. Il est indispensable de savoir naviguer dans des groupes chargés d’émotions.

Si vous pensez que vous avez la résilience émotionnelle, la précision technique et la compassion nécessaires pour poursuivre des soins infirmiers en oncologie, ce domaine est incroyablement gratifiant.

Paroles de sagesse des infirmières en oncologie

Si vous envisagez de vous spécialiser dans les soins infirmiers en oncologie, vous voudrez explorer les différents types de postes disponibles.

En tant qu’infirmière en oncologie, vous pouvez trouver du travail dans différents milieux. Vous pouvez sortir de l’hôpital pour travailler dans une maison de soins infirmiers ou un centre de soins de santé. C’est l’idéal pour les infirmiers qui aiment travailler au sein de la communauté.

Les infirmiers en oncologie peuvent également travailler dans le secteur privé ou être des infirmiers entrepreneurs afin d’élargir leurs horizons au-delà du cadre traditionnel des soins de santé. Nitzky ajoute : « Les étudiants en soins infirmiers devraient chercher des occasions de parler avec des infirmières en oncologie qui ont quitté les soins de santé traditionnels et travaillent dans la communauté ou dans des établissements de santé publique, car ils vous donneront un aperçu beaucoup plus complet de la valeur que vous apportez à vos patients et clients ».

Il est toujours judicieux de s’adresser à des personnes expérimentées dans le domaine que vous avez choisi. Retrouvez plusieurs infirmières en oncologie qui travaillent dans le domaine des soins de santé traditionnels, dans la communauté et dans les établissements de santé publique. Cela vous donnera une meilleure idée du domaine que vous poursuivez.

Si vous êtes à l’aise, vous aiderez beaucoup mieux les patients. Prenez soin de vous avec de bonnes chaussettes de compression et des chaussures d’infirmières confortables.

Il en va de même pour votre santé mentale. La fatigue compassionnelle ou l’épuisement émotionnel est un véritable défi pour de nombreux professionnels de la santé. Comme les infirmières en oncologie travaillent souvent avec des patients très malades, elles doivent faire très attention à ne pas emporter leur travail à la maison. Il est facile de penser constamment à ce patient particulièrement charmant ou de s’inquiéter des parents qui sont sur un terrain émotionnel instable.

N’oubliez pas que vous ne pouvez pas faire votre meilleur travail si vous êtes émotionnellement et physiquement épuisé. Trouvez des moyens de vous détacher de vos patients et de leur famille lorsque vous vous absentez du travail et veillez à avoir des habitudes saines d’alimentation, d’exercice et de repos.

Les joies et les défis des soins infirmiers en oncologie

Les infirmières en oncologie à qui nous avons parlé ont toutes désigné les patients comme leur partie préférée du travail. Même lorsque le cancer d’un patient est assez avancé ou que le pronostic est mauvais, les infirmières en oncologie aiment faire une différence dans la qualité de vie. Chaque jour que vous travaillez avec un patient atteint d’un cancer est une nouvelle occasion d’améliorer sa vie, ce qui rend le travail intéressant.

Lorsqu’on lui a demandé ce qui était le plus difficile dans la vie d’une infirmière en oncologie, Mme Nitzky a répondu : « La partie la plus difficile du travail n’est pas ce que vous pensez. Il est difficile de perdre des patients après avoir appris à les connaître et avoir tissé des liens avec eux et leur famille, mais le plus difficile dans ce travail est que vous n’avez pas assez de temps pour faire toutes les choses dont vous savez qu’elles feraient une plus grande différence, parce que vous devez répondre à trop de demandes administratives de la part de votre employeur. Les soins infirmiers sont plus une question d’écrans d’ordinateur et de documentation qu’une question de soins aux patients, malheureusement ». Source:dailynurse